Marketing d’une eau potable aux clients de la base de la pyramide

Pourquoi est-ce si difficile de fournir de l’eau potable aux pauvres tandis que c’est si profitable de la vendre aux riches ?

(Marketing Safe Water Systems : Why it is so hard to get safe water to the poor – and so profitable to sell it to the rich) par Urs Heierli

Introduction et résumé condensé

L’eau a un sens diamétralement opposé pour le pauvre et pour le riche.
[Matériel multimédia : ce fascicule contient de nombreuses photos pour illustrer ses découvertes clé. Elles sont le fruit de visites sur un domaine étendu par l’auteur, de même que les nombreux clips vidéo sur le CD d’accompagnement qui se trouve au dos. Ces clips peuvent aussi être téléchargés sur www.poverty.ch/blog]

Qu’en est-il de cette assertion en tant que signification contradictoire dans les termes ?
•    « Chaque année, environ 1,8 millions de morts infantiles sont imputables à la colique– 4,900 morts chaque jour ou l’équivalent en taille, dans une tranche de la population des moins de cinq ans, de celles de Londres et New York réunies. Toutes deux associées, l’eau contaminée et les mauvaises conditions d’hygiène, sont les plus grandes tueuses d’enfants au monde. Le nombre de morts de la colique était, en 2004, six fois plus important que celui des morts annuelles moyennes dans les conflits armés durant les années 1990. La perte de 443 millions de jours d’école sont, chaque année, relatives à des maladies liées à l’eau.» (Rapport du développement humain, 2006). Les maux intestinaux ont plusieurs causes : le manque d’assainissement, le manque d’hygiène, mais aussi, en grande partie, la consommation d’eau contaminée.
•    « La consommation d’eau en bouteille a augmenté régulièrement durant les trente dernières années. C’est le secteur le plus dynamique de toute l’industrie alimentaire et des boissons : la consommation d’eau en bouteille augmente d’une moyenne de 7 pour cent par an, malgré son prix excessivement élevé… Bien que les plus grands consommateurs soient situés en Europe et en Amérique du nord, les marchés les plus prometteurs sont ceux de l’Asie et du Pacifique, avec une expansion annuelle de 15 pour cent sur la période 1999-2001.
En Inde, par exemple, l’industrie de l’eau en bouteille, avec plus de cent sociétés, connaît un chiffre d’affaires de près de US$70 millions, croissant d’un taux moyen de 50 pour cent par année. »
Cela manifeste que, d’une part, le nombre d’enfants mourant de maux intestinaux est équivalent à 20 grands avions de ligne qui s’écraseraient chaque jour, avec la perte de 250 vies à bord de chacun de l’un d’eux. Ces morts sont partiellement causées par l’eau à boire contaminée. Et, d’autre part, qu’un autre groupe de personnes devient de plus en plus désireux
d’acquérir de l’eau en bouteille et dépense de plus en plus pour de « l’eau pure »; l’eau en bouteille étant un produit considéré comme un style de vie.

Télécharger tout le résumé ici

Télécharger l’étude en Anglais PDF

Sorry, comments are closed for this post.